Photo credit: Josh Hedges (UFC)
Photo credit: Josh Hedges (UFC)

La nouvelle politique antidopage de l’UFC continue de prouver son efficacité, et aujourd’hui nous apprenons que Gilbert Melendez s’est fait prendre dans les mailles du filet…

L’ancien champion poids léger du Strikeforce a en effet échoué à un contrôle antidopage post-fight UFC 188, où il avait affronté Eddie Alvarez contre lequel il avait perdu par décision. L’UFC révèle que le test du combattant contient « des métabolites de testostérone d’origine exogène ». En bref, El Niño aurait pris des anabolisants…

Le combattant s’est tout de suite exprimé à la suite de cette annonce:

De manière regrettable, j’ai été contrôlé positif sur mon échantillon d’urine post-fight UFC 188. Je ne me suis rien injecté, mais je suis responsable, et j’accepte les conséquences de ce résultat. Je m’assurerai à l’avenir d’être mieux éduqué sur les produits que j’utilise et sur leurs implications. Dorénavant, je m’assurerai qu’aucun produit que j’utilise ne contienne de substances interdites. Je m’excuse sincèrement auprès de chacun de vous qui me supportez, y compris mes fans, mes sponsors et l’UFC. J’apprécie votre confiance et votre respect et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour les garder.

Melendez devait affronter Al Iaquinta le 15 juillet à l’occasion de l’UFC Fight Night 71, mais il a été retiré de la carte, et suspendu 1 an par l’UFC.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.
Merci d’aimer MMA Déferlante sur facebook et de nous suivre sur twitter.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here