Pour son unique combat de l’année 2018, Holloway ne combattait pas seulement le dangereux Brian Ortega, mais également la dépression qu’il traversait.

Bien que le champion des poids plumes de l’UFC, Max Holloway, ait clôturé l’année 2018 sur une très bonne note en battant le combattant invaincu à l’époque Brian Ortega, le reste de l’année n’aura pas été simple pour lui. La star hawaïenne a dû en effet faire face à une succession de combats annulés, de blessures, et de luttes contre la dépression.

Aujourd’hui, Holloway se dit extrêmement heureux de pouvoir se battre à nouveau. Suite à trois combats annulés consécutivement qui l’ont amoindri en 2018, et avant sa victoire époustouflante contre « T-City », certains se demandaient si sa carrière était terminée.

Lors d’une récente interview accordée à Sports Illustrated, « Blessed » a fait part de son année 2018 et de tous les problèmes auxquels il a dû faire face. 

« Man, le dernier combat (face à Brian Ortega lors de l’UFC 231) a été émotionnel », a déclaré Holloway. « L’année qui l’a précédé (2017), pleins de combats sont tombés à l’eau, et j’ai fait une petite dépression. Je luttais un peu contre la dépression. C’était juste incroyable d’avoir un combat comme celui-ci. »

« L’année dernière, trois combats m’ont été retirés », a-t-il ajouté. « J’ai été blessé. J’ai été blessé. Après cela, les médecins ne m’ont pas autorisé à combattre deux fois (lors de l’UFC 223 et 226)… Je suis tellement habitué à combattre deux à quatre fois par an, et maintenant je ne combats qu’une seule fois dans l’année. Je n’ai eu aucun contrôle ou la possibilité de dire quelque chose là-dessus. Après ce qui s’est passé, j’ai pensé : ‘Man, et si je ne me battais plus jamais ?’ C’est ce qui a conduit à cela. »

« Je devais trouver d’autres choses dans ma vie et être actif. C’était incroyable. Ce fut une année incroyable. J’ai beaucoup grandi en tant que personne… Un vrai champion n’est pas un gars qui monte (dans la cage) et qui peut réaliser des trucs de champion. »

« Un vrai champion est quelqu’un qui peut toucher le fond, puis revenir. Ce combat, le 13 avril de la semaine prochaine avec Dustin, moi et lui, nous avons connu des hauts, des bas vraiment bas dans ce sport, et des hauts vraiment hauts. Nous sommes maintenant de retour au plus haut, afin de pouvoir nous battre pour l’or des 155 livres, une des divisions les plus dangereuses. »

Heureusement, Max Holloway a été capable de sortir de cette période troublante. Il espère bien commencer l’année 2019 en battant Dustin Poirier pour remporter le titre des poids légers par intérim à l’UFC 236 ce samedi.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.
Merci d’aimer MMA Déferlante sur Facebook et de nous suivre sur Twitter.
Visitez notre boutique MMA DISTRICT pour s’équiper en Fightwear et Fightgear:
T-Shirt MMA | Gants MMA | Rashguard | Short MMA | Spats | Gants de Boxe | Kimono JJB

21 COMMENTAIRES

    • Absolument aucun rapport
      « Il n’y a que celui qui reçoit la Pierre qui a mal « 
      sérieusement croire que l’argent fait le bonheur c n’avoiR Pas vécu grand chose .

    • Bien que beaucoup le pensent le bonheur ne se rapporte pas uniquement à l’argent et ces cas sont d’ailleurs nombreux Mike Tyson est un bon exemple aujourd’hui il y à Tony, et je ne parle même pas des autres sport ni du milieu Hollywoodien…

      • Tout à fait l’argent ne crée pas le bonheur, il rassure, il offre des opportunités de plaisirs éphémères mais ça ne suffit généralement pas à combler les vides intérieurs, Tyson en est un bon exemple, il y en a bcp d’autres… J’ajouterais un point dans la discussion : les addictions. Ne pas oublier que bcp de ces combattants consomment des produits dopants divers et en souffrent tôt ou tard, le récent cas Fury est assez révélateur de ce problème…

    • L argent ne contrôle pas la tête.la pire prison du monde est la prison mentale.Et les coups,les sacrifice des camps,la coupe.Le stress d avant combat.tout ça pèse dans la balance

  1. Max est déjà une légende. Potentiellement ce type est vraiment capable de porter les ceintures des 66 kilos jusqu’aux 77. Et je pense que ça c’est inédit. Il a vraiment un style très très plaisant et a une mentalité exceptionnelle. Dustin Poirier, pareil super style, complet, une vraie mentalité de compétiteur, il y a des années sur ce site j’mettais fait tailler pour avoir soutenu l’idée que ça allait être un cador et un des types les plus en vue sur la durée, peu de temps après Johnson lui a collé un sale KO, mais j’y ai toujours cru.

    Autre chose, quasiment tout le monde trouve que c’est l’un des tops les moins charismatiques… je comprends pas vraiment pourquoi.

    Ce combat a tout pour être un des plus gros combat de l’histoire, avec Ferguson et Gaethje on à là 4 mecs susceptibles de faire de belles affiches avec l’invaincu Khabib.

    • S’il y avait qu’eux…
      Mc Gregor quoiqu’on en dise livre toujours des combats palpitants et a un vrai style. Il est hyper agréable à voir combattre et son stricking est d’élite. Quel dommage qu’il gâche ça par son attitude détestable..
      Pettis est capable de tout, ko venu de nul part ou soumission éclair, bref c’est Showtime!
      Barboza est de tous les Highlight Kick et Knees et va sans doute continuer à les abreuver.
      Al Iaquinta, Kevin Lee, Kévin Lee, Cerrone etc…
      Et encore Dos Anjos, Nate Diaz, Michael Johnson ou Alvarez ne sont plus de la partie

      Non cette caté est juste complètement dingue!

      • Ben tu vois, tu viens de me pousser à vérifier un truc. On dit souvent que Khabib a été avantagé dans le sens où il n’a pas eu à affronter de bon lutteur (ce qui pour moi est faux, même si ça reste une minorité, certains étaient très bon en lutte). On pourrait dire pareil de Conor mais bizarrement, j’ai jamais vus personne bondir sur cet aspect. Le seul qu’il a affronté avant Khabib, c’était Mendes en short notice. Sinon, que des bourrins… Mais bon, comme il se dit souvent, chacun voit midi à sa porte…

        • Et c’était pareil avec Diaz quand il était au Strikeforce. On avait des couvées de Tro… pardon, des couvées de fans qui nous expliquaient qu’il tordrait tous le monde à l’UFC…. Mais il n’avait affronté que des Striker au Strikeforce (logique, la ligue 2 essayait d’exister par des combats moins technique mais spectaculaires) et arrivé à l’UFC ? Fail… Le vieux Penn, ok. Mais un Condit intelligent et un grappler comme GSP ont mis un terme à cette légende « Modafucka Invincible »…

        • Euh Alvarez c’est pas une chèvre en lutte, il a d’ailleurs complètement éteint Pettis grâce à cette discipline et pourtant Mc Gregor l’a fait paraitre comme un champion de ligue 2 ce qu’il n’était pas.

          • Quand à Khabib avantagé, pour aller dans ton sens, ceux qui disent ça sont ils ignares ou aveugles?
            Parce que Dos Anjos, Trujillo, Tibau ce sont pas des lutteurs?

          • Fabbiolisa

            Complètement d’accord avec toi. Comme pour les « minorité » dont je parle pour Khabib, on peut faire le même parallèle avec Conor. Y a une majorité de Striker (peut-être une majorité plus large que celle contre Khabib) mais il y a aussi 1 ou 2 bon lutteur dans le lots. La différence est qu’Alvarez est un bourrin (d’où mon appellation dans le post du dessus). Il a un très bon niveau en lutte mais ne s’en sert plus depuis des lustres. Il cherche la bagarre, comme les Diaz (très très très bon JJB mais ne veulent que boxer), Gaethje et d’autres… Je trouve ça dommage chez ces combattants car ils auraient put être bien plus haut sportivement en étant plus réfléchis (mais peut-être plus bas commercialement, là est la question). Du coup, je les mets dans la catégories « bourrin », et Alvarez y est… Et du coup, à part Mendes qui se servait de sa lutte en combat, Conor n’a afffronté que des Striker ou des bourrin… jusqu’à ce que… 😉

  2. J’aime bien ses propos très respectueux pour Dustin et très lucide sur lui même.
    Ca me rappelle cette phrase ,
     » La seule force est de connaître ses faiblesses. « 

  3. Dans les videos que l’on voit sur Holloway, on le sent toujours sur la brèche.
    On ressent un malaise en lui, on ressent qu’il n’est pas heureux véritablement.
    Je suis pas sûr que ce mal être vienne du MMA, mais plutôt l’inverse.
    Que le MMA vient combler un mal être

  4. Holloway a certainement dû avoir un état dépressif. Mais pas une dépression. Quand bien même, il revient de loin. Les symptômes qu’il avait l’an dernier m’ont fait très peur avant son fight contre Ortega. Mais il s’en est remis de la plus belle des manière et c’est souvent ce qui permet de vaincre cet état dépressif (je parle en connaissance de cause ayant vécu un Burn out en 2012, ça m’a prit 2 ans et j’en suis sortis grâce à victoire personnelle moi aussi ! 😉 )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here