La légalisation du MMA en France étant désormais sérieusement envisagée pour janvier 2020, l’UFC s’activerait pour s’implanter sur le territoire avec l’objectif d’organiser plusieurs événements par an!

L’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé officiellement en début de semaine par la ministre des sports Roxana Maracineanu marque clairement un tournant dans le processus de légalisation du MMA en France.

Les fans et pratiquants savent maintenant que la reconnaissance officielle de leur sport de combat doit aboutir en janvier 2020, le temps que les six fédérations délégataires candidates (celle de kick boxing et muay thaï, de karaté, de lutte, de judo, de boxe française ainsi que la fédération sportive et gymnique du travail – FSGT) remettent leurs dossiers d’ici le 27 septembre, et que ceux-ci soient étudiés et validés pour une décision finale annoncée par la ministre au 31 décembre. La fédération choisie obtiendra alors à partir du 1er janvier 2020 une délégation pleine et entière pendant deux ans sur les volets amateur et professionnel, le temps que les professionnels du MMA puissent éventuellement constituer leur propre fédération indépendante.

En théorie, les premiers combats de MMA officiels pourront donc avoir lieu dès 2020, et l’UFC (qui ronge son frein depuis des années sur le sujet) a bien l’intention de jouer les premiers rôles.

« Il y a un gros marché pour les fans de MMA en France, c’est un pays très important, un pays riche et influent sur la scène internationale, » a assuré Lawrence Epstein, le vice président exécutif de l’UFC, interrogé par l’AFP. « On est très excité à l’idée de pouvoir venir en France, qui possède une longue tradition des arts martiaux. Après la légalisation de ce sport, nous espérons organiser plusieurs événements par an en France et à Paris, l’une des plus grandes villes du monde. Nous n’allons rien précipiter parce que nous voulons organiser des événements de grande qualité une fois la légalisation actée, mais nous sommes prêts. »

Bertrand Amoussou, président de la Commission française du MMA (CFMMA), a pour sa part révélé que l’UFC aurait déjà fait des réservations de salles.

« Nous aurons des combats en 2020 en France, » promet-il. « Je ne connais pas les détails mais je sais que l’UFC par exemple a déjà réservé des dates pour réserver les salles comme Bercy ou la U Arena. Les billets vont partir en 10 minutes, je vous le promets et quand les gens vont enfin voir ce qu’est notre sport, ils vont faire : waouh ! »

Le bout du tunnel semble à portée de vue, en espérant que les retours d’offres des fédérations candidates soient sérieuses.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.
Merci de suivre MMA Déferlante sur FacebookInstagram, et Twitter.
Visitez notre boutique MMA DISTRICT pour s’équiper en Fightwear et Fightgear:
T-Shirt MMA | Gants MMA | Rashguard | Short MMA | Spats | Gants de Boxe | Kimono JJB

22 COMMENTAIRES

  1. En esperant que ce ne soit pas la FFJ qui remporte le marché ! Ils ont assez dénigré ce sport et craché sur les pratiquants pendant de nombreuses années !

    • C’est clair, d’ailleurs je ne comprends même pas que la FFJ soit nominée parmi les fédérations susceptibles d’encadrer et parrainer le mma en France. À moins que ce ne soit dans le but de tuer le poussin dans l’œuf…

  2. « un pays riche » …euh…ça c’était avant d’avoir ce gouvernement de corrompu !
    Bref en tt cas c’est cool si ça vient en france !

  3. Le seul default de cette légalisation en france c est que maintenant les mecs vont parler du mma comme les gens parlent de foot.Les discussions de comptoir vont etre relou a entendre de la part de mecs qui n y connaissent rien.Du genre par exemple « aldo c est qui ce nul? ».

    • Je comprends totalement ce que tu veut dire mais moi je trouve ça super que les gens vont s’intéressaient a ce sport ça va amener plein de jeunes talents français…
      Et les journalistes français qui s’intéressent au MMA il y en a c’est juste que le MMA ne vendez pas, car pas médiatisé

  4. la boxe thai par exemple est légalisé pourtant absolument personne n’en parle et surtout pas les médias, alors que l’on a un paquet de grands combattants qui brillent dans le monde.
    Pour la boxe anglaise c’est à peut pret pareil, zéro couverture médiatique.
    Mais bon peut etre que le mma fera plus de bruit, et si c’est le cas effectivement ceux qui suivent depuis un moment risquent de s’arracher les cheveux dans certaine discussion.

    • C’est pas faux ce que tu dit…
      Mais je pense que le MMA va fédéré plus de monde de part les personnages atypique tels que Jon Jones Cormier miocic Francis nganou adessanya Ferguson khabib Conor…

    • Je pense pas honnêtement… A part la possibilité d’organiser des galas officiellement, je pense pas que la légalisation va changer grand chose. Le MMA est déjà très populaire en France, et accessible sur Internet ou à la TV, ainsi qu’à la pratique. C’est avant tout une reconnaissance et un symbole (et un gros marché pour l’UFC).

  5. Depuis le temps que j’attends ça! 3 événements en 2020, Paris, Lyon, Marseille !!! Ça aurait de la gueule 🙂 J prends mes billets de jour J.

  6. Et après sur la boxe thaï c’est surtout le manque de promoteurs d’investissement en France tout comme la boxe anglaise pourtant on a vraiment de super guerriers et plus le temps va avancer plus il y aura de reconversion au MMA de la part des combattants d’autres sports car un moment il faut vivres de ces gains.

  7. Très bonne analyse Sitchai !

    Ça ne me rassure pas que Mr Epstein voit la France comme un pays riche …

    Ils vont mettre le paquet sur la promotion !

    Mais j’aimerai bien voir ça une fois en direct ( avec Francis pour le titre …!?)

  8. J’ espère ce sera pas comme la boxe thaï assilimiler a un sport de racaille de cités i intégration de ce sport a été très mauvais en France limite aux banlieues

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here