Patrick Coté: Il est difficile de lutter contre Anderson Silva

Photo: Patrick Coté vs. Anderson Silva (UFC 90) – Ross Dettman pour ESPN.com

Stephan Bonnar avait fait de son mieux pour mettre en difficulté Anderson Silva à l’UFC 153, mais il n’aura finalement jamais pu l’inquiéter.

Un scénario qui ne semble pourtant pas avoir surpris le combattant canadien de l’UFC Patrick Coté, qui connait bien le ‘Spider’ pour l’avoir lui-même affronté et s’être également incliné devant lui.

Interviewé par le site Sherdog.com, Coté explique pourquoi il est si difficile de lutter contre le champion poids moyen.

« Il est très difficile de combattre ce gars parce que vous ne savez jamais ce qui va se passer ou ce qu’il va faire. Nous avons vu ce qu’il a fait samedi soir. Une fois de plus, il nous a réservé une nouveauté. Il était contre la cage et il jouait avec Bonnar. Bonnar est (pourtant) un combattant qui ne blague pas. Bonnar est un bon combattant. C’est un dur à cuir, et (Silva) jouait avec lui comme si c’était un enfant. »

Patrick Coté avait affronté ‘The Spider’ en 2008 à l’UFC 90. Et il avait tenu trois rounds avant de se blesser au genou et que le combat ne soit stoppé.

« Il est difficile d’expliquer comment l’affronter. Parce que si tu vas de l’avant, il est derrière toi. Tu essayes de le frapper, et il n’est pas là. C’est très, très bizarre. »

« C’est difficile de le frapper correctement avec un coup puissant (…), parce qu’il bouge tellement vite et il joue très, très bien avec les angles. »

« Vous devez rester dans votre ‘game plan’ » a répondu Coté lorsqu’on lui a demandé ce qu’il fallait faire lorsque Anderson Silva commence à baisser sa garde pour inviter son adversaire à le frapper. Mais il reconnait que ce n’est pas évident face au ‘Spider’.

« C’est très, très difficile. Je me rappelle que contre moi, il jouait avec ses mains. Il avait un jeu de jambe de fou, comme s’il était le nouveau Bruce Lee ou quelqu’un du genre, mais je restais dans mon ‘game plan’, et c’était très difficile parce que j’aime bien aller de l’avant. J’aime imposer le rythme, mais à ce moment là, je savais que c’était exactement ce qu’il voulait. »

« Je pense qu’il a énormément de confiance en lui et il pense qu’il est imbattable. Il pense que personne ne peut le battre, personne ne peut le blesser. Samedi soir, il a reçu un coup de coude au visage. Il a reçu un crochet droit au visage et il était là debout, parlant à son coin … L’air de dire – Tout va bien, calmez vous les gars. Je sais ce que je fais. Il contrôle tellement son jeu, il est tellement serein dans sa tête. C’est pour cela que je pense qu’il est si dangereux. »

D’après Patrick Coté, l’arme la plus redoutable que possède le brésilien est la précision de ses coups. C’est ce qui en fait un tueur dans la cage.

« J’ai reçu des coups (puissants) de la part d’autres combattants dans ma carrière, mais la précision (des coups d’Anderson Silva) est juste diabolique. Il est hyper précis. Il n’envoie pas n’importe quoi pour rien. À chaque fois qu’il envoie un coup, il a une cible. C’est pourquoi je pense qu’il est tellement impressionnant, tellement précis. »

Et le coup de genou au plexus porté sur Stephan Bonnar à l’UFC 153 en est le parfait exemple.

« Il a envoyé le genou exactement là où il voulait. Il n’a pas raté sa cible. Il n’avait pas envoyé par erreur son genou au visage. Il a juste planté son genou sur le plexus. C’était ce qu’il voulait faire. Sa précision l’a dirigé tout droit vers sa cible. »

 Alors chers lecteurs, que pensez-vous de l’analyse de Patrick Coté ?

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.

Merci d’aimer MMA Déferlante sur facebook et de nous suivre sur twitter.

 

 

, ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire