mercredi, janvier 22, 2020

UFC!! cette grosse machine!!

MMA DEFERLANTE Forums MMA – Arts Martiaux Mixtes UFC!! cette grosse machine!!

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #35022
    LK
    Participant

    salut les potos,

    un petit article de derriere les fagots pour essayer d entrapercevoir les rouages, la maniere de faire, et la politique de l ufc, ca permet de comprendre certaines petites choses, y compris le fait que RIEN n est laisser au hasard, et que tout est etudié en amont.

    ds la seconde partit (que l’on partagera plus tard)l article est ecrit du point de vue d un nakmuay qui aimerai se reconvertir au mma, mais on peut prendre les principes de bases et les appliqués a n importe quel pratiquants issue d’un sport de combat , judo, jjb, muay thai, boxe anglaise etc… la technique par contre sera differente (par exemple un judoka ou un adepte du jjb aura a geré les percussions, un aspect avec lequel il n est pas forcement a l aise, un lutteur devra ajusté sa posture et ses deplacement en plus de geré les percussions aussi etc etc…)

    source: muay thai galaxy

    L’organisation UFC a pris une place incontournable au sein des sports de combat. Regroupant des centaines de milliers de pratiquants issus de tous les horizons, le MMA attire de plus en plus de nakmuays qui souhaitent s’y essayer jusqu’à parvenir au sommet : combattre a l’UFC.
    On a interrogé des combattants de l’UFC, des entraineurs de JJB au brésil ainsi qu’en France pour connaitre leur avis sur une telle reconversion.

    Mais avant de s’attaquer à l’aspect purement sportif on va tout d’abord présenter l’UFC mais du cote commercial, marketing et stratégie d’entreprise.

    Aussi agressive que des sociétés plus classiques comme Apple ou Fbook, l’UFC pèse 4 M de dollars à l’heure actuelle.
    Le turn over des fighters est impressionnant tout comme ce qu’exige l’UFC lorsqu’un combattant signe. La « machine » UFC agit telle une entreprise qui se doit de faire des bénéfices et rien n’est laissé au hasard depuis 16 ans, c’est ce qu’on vous propose de découvrir ici, avant de se tourner vers les difficultés sportives que rencontreront les nakmuays lors de l’apprentissage du mma, leurs points forts et leurs carences.

    L’UFC, Ultimate Fighting Championship est la plus importante ligue de la discipline MMA. Plusieurs autres organisations existent mais l’UFC est tout en haut. Plus important encore que l’organisation, c’est son propriétaire qui prédomine

    Dans le cadre de lUFC le véritable changement a eu lieu en 2001 lorsque ZUFFA représentée par les frères Fertitta, a l’époque gérant de casinos achètent la franchise

    Ceux-ci vont développer une politique ultra agressive basée sur des fusions-acquisitions des principaux concurrents de l’UFC. Révolutionnaire pour l’époque dans ce milieux et très bien conseilles par des entreprises de consulting externe, les deux frères absorbent tout sur leur passage et l’UFC devient de plus en plus importante

    Le choix de se tourner vers le MMA pour les frères Fertitta est tout sauf un hasard. En sélectionnant un sport de combat qui est capable de regrouper TOUS les fighters de la planète quelle que soit la discipline c’est un marché jusqu’ alors cloisonne qui éclate et qui est multiplié par 10.000 en terme de potentiels fans ou combattants (CNN)

    Permettre également a chaque sport, art martial ou discipline d’avoir un représentant qui va porter haut les couleurs de son art est un coup marketing fabuleux

    Les frères Fertitta ont très vite compris que de pouvoir présenter a un même gala ; un nakmuay un judoka un boxeur d anglaise ou un lutteur qui s’affrontent entre eux et c’est l’opportunité que les pratiquants des sports concernes se mettent à regarder l’ufc parce « un des leur » combat : les droits tv explosent ainsi que la fréquentation des gyms de mma

    ZUFFA est cependant dépassé par son succès mais va très vite réagir, petit à petit les athlètes ont cessé d’avoir cette fameuse étiquette « Technique favorite – Technique secondaire » qu’on voyait s’afficher sur les écrans tv lors de la présentation des combattants

    Les combattants de MMA ont totalement adapte leur art par rapport à leur environnement, la cage et ses coins, et toutes les spécificités des règles UFC. Aujourd’hui le mma est une vraie discipline à part entière, le temps des combattants n’ayant qu’une seule technique favorite et une seconde très faible n’existe plus

    Pour toujours garder sa capacité d’attraction, l’UFC va « normaliser » ses règles et combats. Auparavant les penalties (coup de pied à la tête combattant au sol) coup de coudes à la nuque, pas de caté de poids étaient très fréquents

    L’ufc va tout d’abord changer son système de gant en proposant des matières plus rembourrés et des gants plus épais pour que les fights se prolongent et qu’on assiste à des vraies stratégies

    On va assister à des rounds de 5 minutes en 3 ou 5 reprises pour les titres mais là ou l’ufc se démarque vraiment c’est dans sa capacité à absorber puis DETRUIRE ses concurrents.

    C’est cette faculté de « vampirisation » (Times) qui va faire de l’UFC la plus grande organisation de tous les temps. Celle-ci a achète tous ses concurrents, intégré les meilleurs a son organisation puis dissout les plus dangereuses comme le Pride Fighting, le plus sérieux concurrent de l’UFC en 2007

    Toujours en parallèle, les règles dans la cage évoluent pour faire de l’UFC un adversaire imbattable vis-à-vis des autres organisations. L’entreprise Marketing en charge de la communication de l’UFC va se servir des jeux vidéo, du cinéma et de la télévision pour faire de l’UFC un phénomène de société incontournable

    Pour trouver un axe marketing optimal, ZEFFA se rapproche de la WWE, la célèbre ligue de catch US. Celle-ci est mondialement reconnue pour ses combats scénarisés à l’extrême et ses combattants qui possèdent tous un style atypique

    En 2009 et alors que l’UFC est presque seul au monde, le service marketing a alors une nouvelle idée : se servir des nationalités des combattants, pour la première fois à l’occasion de l’UFC 94 Georges saint pierre et Bj Pen sont recouverts de drapeaux. Le but est de faire appel au patriotisme de chaque fan en ne mettant plus en avant la discipline phare mais tout un pays. Selon Hunter, le président de la boite de com de lUFC, PETROL, cela a été le point de départ de l’organisation quant à sa suprématie mondiale

    Comme il l’explique également au magazine américain FORBES, « c’était aussi un message subliminal pour le monde entier : l’ufc dépasse les frontières, dépasse les disciplines. .nous sommes mondial »

    L’UFC joue également à fond sur les valeurs partagées par les combattants de chaque discipline présentes dans la cage. L’objectif est de changer les mentalités et de mettre en avant aussi bien les combats incroyables que les valeurs « propres » à l’UFC.

    Pour Hunter « Chaque fighter arrive avec son système de valeurs et son respect propre à chaque discipline, mais ils combattent tous sous la bannière UFC.. leurs valeurs aussi différentes soient elles deviennent celles de lUFC » C’est là aussi un message très fort et celui-là été adresse principalement aux annonceurs TV « regardez comme on est respectueux, regardez combien on représente de personnes dans le monde..Et surtout regardez ce qu’on génère comme chiffre d’affaire»

    Stratégie payante, FOX sport achète les droits de l’UFC en 2011 pour 100 millions de dollars. Que fait Zuffa de cet argent ? Elle achète le STRIKE FORCE et met KO son tout dernier concurrent redouté. Par effet de levier l’organisation Bellator n’est plus un obstacle et l’UFC va alors se retrouver ligue mondiale de mma

    Dana White a décrit cela comme « les américains qui remportent la NFL disent simplement on est champion du monde, tant le niveau est élevé on se doute bien qu’un autre pays ne pourrait jamais rivaliser avec l’équipe de foot US .. Avec l’acquisition du Strike Force on est aujourd’hui dans la même position : le champion de l’ufc devient le champion du monde incontesté

    Zuffa et les frères Fertitta vont alors pouvoir mettre en place leur seconde feuille de route. Elle concerne les combattants, ce qu’on attend d’eux en terme d’image et comment on les sélectionne (en dehors de toute considération sportive)

    Le maitre mot de la stratégie de ZUFFA est « l’identification ». Plus le nombre de gens qui vont pouvoir s’identifier à tel ou tel combattant, telle ou telle caté de poids, tel ou tel personnage et plus les revenus de l’organisation et les droits tv vont exploser

    L’UFC se met donc en ordre de marche et l’un de ses premiers travaux est d’augmenter les caté de poids. Auparavant la caté minimale était la Light Wight à partir de 66 kilos. Quid des combattants et du marché potentiel des gens qui pèsent entre 53 et 66 kilos ? l’UFC règle le problème et crée 3 catégories presque coup sur coup entre 2010 et 2012. Elle intronise les champions achetés des autres organisations en champion de l’ufc comme Aldo et organise des tournois pour déterminer les futurs tenants du titre

    Le succès est immédiat et l’objectif était de conquérir définitivement les pays asiatiques (Nat géo). Dans le même temps l’UFC se tourne vers les filles, là aussi à grand renfort de marketing l’organisation va réussir le tour de force de créer un engouement pour des combats féminins alors qu’a l’époque les combattantes sont au nombre de 3 dans l’organisation !

    L’UFC parvient à intéresser même les filles ..absolument impensable en 2001 lorsque Dana White devient président de l’organisation « non pour les filles, c’est vrai que ça on ne pouvait pas l’imaginer.. Mais finalement on a réussi » FORBES

    L’UFC touche donc à toutes les catégories de poids, filles et garçons, tous les styles de sport de combat et arts martiaux et tous les pays…

    Le marché est gigantesque et les bourses des meilleurs combattants explosent, sous l’impulsion des droits tv … dont Zuffa détient 100% des droits à l’image à part quelques rares exceptions

    Autre très gros coup des propriétaires : détenir les droits à l’image des combattants qui signent a l’UFC et la manne financière est énorme. Cet aspect a une importance capitale quant au choix des combattants

    Il ne suffit pas d’être bon, il faut être bon charismatique et avoir déjà de nombreux fans. Lorsque l’UFC intègre un fighter celle-ci a en tête les conférences de presse, les shows tv, la promotion autour de ce combattant bref tout l’aspect extra sportif mais qui est essentiel pour l’organisation

    Dana White « on a besoin d’avoir des personnages, des gueules.. chaque fighter doit avoir un truc à lui les clones ne nous intéressent pas ».. Bien entendu, deux fighters identiques en terme de comportement, d’image, de discipline etc c’est un « doublon » pour l’organisation. Le public concerne s’est déjà identifié à ce type de combattant

    Des consultants spécialisés en fusion d’entreprises perçoivent cela comme une véritable logique. « Dans le cadre d’un rachat ou d’une fusion, l’entreprise qui achète regarde le portefeuille clients, le chiffre d’affaire, le marché et les produits que proposent la société qui va se faire racheter. L’ufc a fonctionné de la même façon avec ses concurrents maintenant elle applique la même logique avec ses combattants. N’oublions pas que l’ufc est là pour faire de l’argent avant tout »

    Du coup le nombre de combattants sous contrats a l’UFC est presque multiplie par deux en 5 ans, l’organisation ne veut pas passer a cote de sa pépite mais a l’inverse les contrats des combattants sont de plus en plus précaires. Signé sur une base de 12 mois et 3 combats ou 18 mois et 4 combats, l’organisation peut stopper à tout moment le contrat. Le fighter ne doit boxer qu’à l’UFC et son image appartient à l’organisation

    L’ufc casse de plus en plus tôt les contrats de ses combattants, une mauvaise prestation ou un écart de conduite peuvent être sans pitié. Presque plus que les victoires, une présence régulière d’un combattant qui ne rentre pas dans le TOP 5 mais qui parvient à se maintenir dans l’organisation est une vraie performance

    L’ufc n’a pas le temps, n’a plus le temps de faire monter promotionnellement parlant un combattant dont ils ne sont pas surs a 100 %. Les couts engages et la crédibilité de l’organisation sont très importants

    Mais l’ufc à besoin de stabilité quant à ses combattants, c’est fondamental pour le grand public et les droits tv. L’organisation va donc faire des contrats spéciaux et mettre le paquet sur une poignée de combattants de chaque catégorie, elle va de plus faire une véritable différence entre la Main card et la carte secondaire

    Là aussi, le plan marketing est parfaitement exécuté, et l’organisation se retrouve avec 3 Tops fighters quasi intouchables, un ou deux challengers qui tournent pour rattraper les 3 du dessus et tout le reste des combattants qui se retrouvent en dessous . La répartition des sommes engagés pour les bourses des combattants est inversement proportionnel à cette pyramide : 10% des combattants accaparent 90% de l’argent.

    Un très grand nombre de combattant ne touche qu’entre 8 et 16000$ a l’organisation par combat, une goutte d’eau dans la mer lorsque l’on sait que le dernier combat de mac Gregor a rapporté 250 millions de dollars à l’ufc (Newsweek) et que l’ufc ne l’a payé « que »6 Millions de dollars, le reste provenant des droits tv sur les 20 millions qu’il a touché.

    Autre point, l’ufc ne paye qu’au combat « effectue », cela veut dire qu’ils n’ont pas à paye des centaines de combattants tous les mois. mais ils les ont toujours sous contrat et ils ne peuvent pas boxer ailleurs.

    L’ufc a trouvé un système parfait, pour eux, pour immobiliser au final à chaque évènement les 700 meilleurs fighters de la planète alors qu’il y en a que 20 dans la cage .. Bien joue, cerise sur le gâteau pas besoin de les rémunérer.

    L’UFC essaye et tente de verrouiller tous les acteurs directs et indirects proche de près ou de loin de l’organisation. C’est une stratégie d’entreprise totalement identique à Google Microsoft, coca cola, mac Donald, appel, Sony etc

    Pour le moment en terme de marketing cela marche parfaitement à tel point que Zuffa a cédé l’UFC pour 4 milliards de dollars a une entreprise spécialisée dans … la représentation de sportifs et artistes multi plate-forme. Le ton est clairement donne de ce que sera le futur de l ufc

    Au passage l ufc avait été acheté pour 2 millions de dollars … 3.998.000.000 de bénéfice c’est pas mal

    Aujourd’hui l’ufc est sur une dynamique de prendre beaucoup de combattants quitte à rompre les contrats, mais c’est en tout cas une bonne nouvelle pour ceux qui souhaiteraient l’intégrer, meme si les connaissances et relations du mannager sont au centre des debats. L’organisation depuis 16 ans cherche des types de combattants, des disciplines différentes mises en avant et des personnalités atypiques. Si l ufc possède aujourd hui un fighter représentatif de tous les sports de combat, force est de constater qu’il n’y en a pas purement muay thai.

    Un nakmuay qui parvient à intégrer l’ufc mais tout en gardant l’aspect traditionnel du muay avec, pour prendre la logique de l’organisation, en utilisant ce qui est propre à notre discipline comme le ramuay possède un attrait promotionnel et marketing très fort.

    Il n’est d’ailleurs pas rare du tout de voir les spécialistes de tels ou tels arts martiaux se saluer dans la cage comme ils le feraient lors d’un combat dans leur discipline d’origine. Lufc résonne en termes de promotion, de diversité et de retombes commerciales. Ils se doivent de diversifier et de tester beaucoup de fighters, ils se doivent aussi d’avoir des combattants issus d’un maximum de pays pour multiplier les droits tv

    S’il fallait raisonner en occultant totalement le cote sportif mais en terme de communication et de stratégie d’entreprise ; recruter a l’ufc un combattant qui va mettre en avant l’art martial le plus dangereux de la planète en stand up et qui va apporter tout un ensemble de coutumes est un très bon point. De plus, la tendance du moment est plus porte sur le trash talking, un nakmuay qui intègre l’ufc c’est un petit changement en terme de communication.. L’ufc aime bien ce type de « rebondissements »

    Dans la seconde partie, on s’attaquera aux cotes purement sportifs. En ayant interrogés de nombreux acteurs de l’ufc on va se rendre compte que finalement un combattant issu du muay pourrait être redoutable dans la cage. Une énorme capacité d’adaptation et d’intelligence seront nécessaires mais c’est en tout cas très loin d’être infaisable .Le principal obstacle résidant dans le fait d’accepter de revenir a zéro comme un simple débutant, le second etant la motivation reelle du nakmuay a faire du mma.

    merci a muay thai galaxy pour cet article hyper riche en informations (pour les plus profanes), cet article est le leur, je ne fais que relayé l info. -LK-

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
34,345Mentions j'aimeLike
495SuiveursSuivre
3,395SuiveursSuivre
530AbonnésS'abonner