L’UFC de ce week-end se déroulera à Montevideo, en Uruguay. Cet événement sera les débuts à l’UFC du combattant français Cyril Gane.

À quelques jours de son premier combat à l’UFC, Cyril Gane nous a accordé une interview, dans laquelle il revient brièvement sur son parcours, parle de sa préparation, son état d’esprit, et de son prochain adversaire. La carte principale sera diffusée en direct sur la chaîne RMC Sport 4, ce dimanche 11 août 2019 à partir de 3h30 du matin.

Ci-dessous l’interview:

MMA Déferlante : Bonjour Cyril. Tout d’abord on te remercie d’avoir accepté de répondre à MMA Déferlante.

Cyril Gane : C’est avec plaisir.

MMA Déferlante : Ce samedi 10 août, c’est ton premier combat à l’UFC, parmi l’élite du MMA ! Qu’est-ce que tu ressens à l’approche de cette échéance, j’imagine extrêmement importante pour toi ?

Cyril Gane : Extrêmement importante, je n’arrive pas à mettre ce extrêmement, c’est important dans toutes les échéances, j’ai pris les échéances n’importe laquelle avec la même importance en fait. Donc je ne me mets pas plus de pression à me dire « là c’est encore plus important qu’avant » non, pas du tout, j’ai prouvé que je pouvais mettre les pieds à l’UFC, et maintenant je vais continuer à faire ce que je sais faire. Donc ouais, super heureux parce l’UFC c’est quand même une bonne organisation qui je pense, en termes de notoriété c’est magnifique, en termes de suivi des athlètes, de confort etc… Franchement on se sent vraiment bien.

MMA Déferlante : Comment s’est passé ta préparation pour ce combat ?

Cyril Gane : Comme d’habitude, avec une bonne analyse de l’adversaire qu’on connaissait déjà, et on était extrêmement focus sur nos capacités. Et toujours à bosser sur nos déplacements, toucher – se déplacer, toujours à travailler sur nous-mêmes comme d’habitude, approfondir les points qui sont moins élevés (le sol, la lutte, etc.) ; on bosse pour une carrière, pas uniquement pour un combat.

MMA Déferlante : Tu étais invaincu en muay thaï (12-0, 7 KO) et double champion de France dans cette discipline, pourquoi avoir décidé de te reconvertir dans les arts martiaux mixtes ?

Cyril Gane : Parce qu’il y a un monsieur qui m’a charmé et qui m’a dit qu’il prendrait soin de moi (rires), la vérité ce monsieur presque charmant m’a expliqué les débouchés, les opportunités que je pouvais avoir si jamais je passai dans le MMA. J’étais à un moment de ma carrière plutôt pas mal dans le pied poing, j’ai décidé de laisser ça, c’était un pari et le pari a été gagnant.

Source : muaythaitv.com

MMA Déferlante : Du coup, qui est cette personne charmante ?

Cyril Gane : C’est Fernand Lopez, président du MMA Factory et head coach, qui après avoir fait un entraînement chez lui par curiosité, s’était renseigné sur moi et ma carrière en pied poing, il m’a proposé ce projet, il a été très clair et sincère avec moi, et moi j’ai accepté ce challenge de recommencer à zéro. Pari gagnant car un an après mon combat de MMA je me retrouve à l’UFC.

MMA Déferlante : Ton adversaire de base, Raphael Pessoa (9-0) est également invaincu comme toi. À l’origine, tu devais l’affronter au TKO 46 en février dernier. À quoi pouvons-nous nous attendre pour votre affrontement ?

Cyril Gane :  À une belle bagarre, ça c’est certain. Il y a toujours de la bagarre dans mes combats, on peut nous attendre à un show, c’est certain, et je pense que lui va essayer de donner le meilleur de lui-même, je ne suis pas certain sur sa stratégie, on travaille beaucoup sur la nôtre qui est de se déplacer, toucher, et pouvoir finir le combat le plus tôt possible.

MMA Déferlante : Pessoa est connu pour être complet contrairement à tes précédents adversaires qui étaient plutôt des puncheurs, as-tu préparé un gameplan spécifique pour l’affronter ?

Cyril Gane : Non ! Ce sera le même gameplan, comme je dis, le gameplan que j’ai est adapté à beaucoup de profils de combattants. Notamment celui de Pessoa, c‘est-à-dire qu’avec le déplacement si jamais il met les mains sur moi déjà d’une il ne pourra pas boxer, donc c’est compliqué, et ce sera encore plus compliqué de lutter avec moi si jamais je bouge beaucoup, et donc encore plus de m’emmener au sol et de faire du sol.

MMA Déferlante : Comment aimerais-tu finir ce combat ?

Cyril Gane : J’en ai aucune idée, je n’ai pas de préférence. Mais là quand tu me parles de ça je pense à la prime (rires). Si je peux empocher une petite enveloppe en plus donc pourquoi pas, je ne sais pas, un joli KO, une belle soumission pour être élu meilleur KO de la soirée, meilleure soumission de la soirée pour toucher les 50 000 dollars. Mais en vrai de vrai, au fond de moi je m’en fiche, du moment qu’il y a du vert à la fin de mon combat, c’est le principal.

MMA Déferlante : Que penses-tu de ta division actuelle à l’UFC ?

Cyril Gane : Je pense qu’il y a de la place, qu’on a les capacités pour faire quelque chose, alors pas tout de suite, on ne va pas prétendre tout suite que l’on est prétendant à un classement, mais je pense qu’il y a de la place, et que les choses peuvent aller vite dans cette catégorie, beaucoup plus que dans les autres catégories en tout cas.

MMA Déferlante : Quels sont les adversaires que tu aimerais combattre pendant ton contrat ?

Cyril Gane : Je n’en ai aucun, aucune préférence d’adversaire. J’accepterai tout le monde, ça c’est certain.

MMA Déferlante : Quels sont tes objectifs dans cette division ?

Cyril Gane : Aller le plus haut possible tout simplement, et donner le meilleur de moi-même ; être la meilleure version de moi-même. Si demain des gens me battent, j’aimerais qu’ils me battent parce qu’ils sont plus forts que moi et non pas que j’ai merdé et que je me dise derrière « je n’ai pas été bon, je n’ai pas donné le meilleur de moi-même ». Ce que je veux vraiment d’abord dans un 1er temps, c’est aller le plus loin parce que j’ai donné le meilleur de moi-même Si jamais un jour ça bloque en ayant donné le meilleur de moi-même (rires), ce n’est pas un problème. 

MMA Déferlante : Daniel Cormier est probablement proche du départ. Qui lui succédera selon toi ?

Cyril Gane : Francis ! Francis Ngannou, pensionnaire du MMA Factory bien-sûr, franco-camerounais. Le prochain à avoir la ceinture des poids lourds je pense que ce sera lui, et je l’espère en tout cas.

Source : isuka.fr

MMA Déferlante : La légalisation du MMA en France devrait prendre effet à partir du 1er janvier, et un premier UFC devrait en toute logique être programmé. Comment perçois-tu la chose ?

Cyril Gane : Avec un grand sourire, et vraiment heureux parce qu’enfin les combattants vont avoir de la lumière plus que jamais dans n’importe quelle compétition, on sait très bien qu’en France peu importe la discipline c’est vraiment compliqué. J’espère vraiment que cette porte qui va s’ouvrir va pouvoir redonner du baume au cœur aux combattants, parce qu’il y aura des conditions de vie et des professionnels qui seront nettement meilleurs, je l’espère vraiment car il y a du potentiel en France. Ne serait-ce que dans ma salle au MMA Factory, il y a des tueurs à gages.

MMA Déferlante : J’imagine que tu voudras absolument y participer.

Cyril Gane : Ah oui, ça c’est très important.

MMA Déferlante : Enfin une dernière question, même si je sais que tu y as déjà répondu plusieurs fois sur le net. Peux-tu expliquer aux lecteurs d’MMA Déferlante d’où provient ton surnom « Bon gamin » ?

Cyril Gane : Bon gamin c’est un collectif, plus précisément un groupe de potes avec notamment des gars qui sont dans la musique, des gars qui sont dans la lingerie, dans la marque de vêtement, et du coup on cherchait un nom avec Fernand, et c’est quelque chose que je me suis même tatoué  sur la peau, bon gamin c’est mon état d’esprit, mon groupe et on s’est dit, plutôt que d’utiliser un nom du style « good kid » ou des choses comme ça, on s’est dit pourquoi pas utiliser bon gamin, un vrai mot français, vu que ça représente mon état d’esprit, mon vécu, ma vie.

MMA Déferlante : Encore merci Cyril pour le temps que nous a accordé sur cette interview. On te souhaite vraiment de briller samedi pour ton premier UFC et le meilleur pour la suite. Je te laisse le mot de la fin Cyril. Si tu as un message à passer, c’est le moment !

Cyril Gane : J’espère vraiment ouvrir la porte aux combattants du MMA français, comme je vous ai dit, MMA Factory c’est une équipe d’élite. Vous avez des mecs comme moi ou Taylor, des locomotives de la salle qui méritent vraiment leur place à l’UFC, qui y était d’ailleurs mais est ressorti. Mais vraiment, il y a beaucoup de potentiel à la salle, et là directement je pense à Taylor j’espère vraiment qu’il va me rejoindre très rapidement.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.
Merci de suivre MMA Déferlante sur FacebookInstagram, et Twitter.
Visitez notre boutique MMA DISTRICT pour s’équiper en Fightwear et Fightgear:
T-Shirt MMA | Gants MMA | Rashguard | Short MMA | Spats | Gants de Boxe | Kimono JJB

24 COMMENTAIRES

  1. Tellement hâte de voir

    Francis  » THE PREDATOR » Ngannou VS Cyril  » BON GAMIN » Gane

    de loin le meilleur surnom de l’intégralité du roster UFC

  2. Salut

    je suis très heureux que des Français puisse nous représenter sur la scène du mma et non pas que dans d’autres pays mais aussi chez nous.

    J’espère qu’il y aura de l’oseille à se faire pour nos chers combattant car c’était difficile de vivre de sa passion du MMA en France sans avoir de gagne pain.

    j’ai une grosse pensée pour Jérôme le banner vraiment dommage qu’il n’a pas 20 ans… Où que la légalisation du MMA ne sais pas faite à sont époque…

    A nous de supporter les nôtres.

  3. Aussi je tenais a te remercier Arnaud (pour l’interview et tout le travail effectué) et tous ceux qui bossent pour le site mmadeferlante.

    Merci

  4. J’ai rarement vu un poid lourd bougé de cette façon ! Bon striking et grosse marge de progression avec Francis comme sparring en prime, sa promet !!!

  5. Merci pour l’interview.
    Beau bébé le Cyril. Il a pas tort sur Lapidus c’est un très bon combattant et il s’était plutôt bien débrouillé a l’UFC.

  6. Salut quelqu’un connaitrait les heures françaises de cet event et notamment les prelims ? (pour ne pas rater Gane bien sûr) Uruguay on doit avoir un 5h d’écart ça risque d’être pas loin des heures habituelles…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here