La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a officiellement confirmé la délégation de la Fédération Française de Boxe pour encadrer le MMA en France. 

Ce vendredi 7 février 2020 est un jour historique pour les pratiquants amateurs et professionnels d’arts martiaux mixtes en France.

Deux semaines seulement après la désignation de la FFB pour prendre en charge l’encadrement du MMA en France, et malgré l’avis « très réservé » du Conseil d’Administration du CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) émis le 30 janvier sur cette délégation, la ministre des sports a décidé ce jour d’officialiser la pratique de cette discipline en France.

« C’est un jour attendu pour les amoureux du MMA. » a déclaré madame la ministre lors d’une conférence de presse organisée spécifiquement pour cette annonce.

« Leur passion est aujourd’hui reconnue. J’ai pris le temps de découvrir ce sport que je ne connaissais pas. Si j’ai fait ce choix, c’est pour sa reconnaissance. Cela n’a pas été facile et je salue l’ensemble des fédérations qui ont montré leur intérêt. L’enjeu pour la FFB sera de s’ouvrir, d’écouter, et de faire participer le plus grand nombre. »

« C’est pour libérer et développer sa pratique mais pas n’importe comment et pas à n’importe quel prix. Rien ne passera au-dessus des pratiquants amateurs ou professionnels, de leur intégrité physique et morale. » a par contre prévenu Roxana Maracineanu.

De son côté, l’UFC a immédiatement annoncé qu’un événement aurait lieu avant la fin 2020, par l’intermédiaire de son vice-président Lawrence Epstein, qui s’est félicité de la décision du gouvernement français dans un entretien pour Le Parisien.

« Il y a beaucoup de travail devant nous avant de pouvoir donner une date et nous allons bien sûr respecter les étapes imposées par le processus de reconnaissance en cours. Mais nous avons très bon espoir d’organiser des combats en France lors d’une première grande soirée avant fin 2020, » a assuré Epstein.

Le vice-président a également précisé que ce premier événement devrait avoir lieu à Paris, dans l’enceinte de l’Accor Hotels Arena, mais que d’autres grandes villes françaises pourraient également accueillir les événements suivants.

« Nous travaillons sur un premier événement mais connaissant la base de fans pour le MMA en France, il est bien possible que nous venions plusieurs fois dans l’année. Pour le moment, rien n’est défini. »

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.
Merci de suivre MMA Déferlante sur FacebookInstagram, et Twitter.
Visitez notre boutique MMA DISTRICT pour s’équiper en Fightwear et Fightgear:
T-Shirt MMA | Gants MMA | Rashguard | Short MMA | Spats | Gants de Boxe | Kimono JJB

22 COMMENTAIRES

  1. Je me rappelle il y a quelques années, où ils ne voulaient pas que ça arrive en France, mais vu le business que ça peut faire… ah l’argent
    Au moins c’est pour la bonne cause

  2. Voici un lien vers une vidéo de karaté bushido mené par Greg Bouchlagem autour de ce sujet. Il pose qqs questions a Arnaud Romera président de la fédé de boxe :
    https:// youtu. be/HZjvXwSuvhA

    Bon visionnage

  3. cette phrase est scandaleuse =>

    « Leur passion est aujourd’hui reconnue. J’ai pris le temps de découvrir ce sport que je ne connaissais pas. Si j’ai fait ce choix, c’est pour sa reconnaissance. »

    donc elle dit clairement qu’on a du attendre qu’une personne au pouvoir s’intéresse d’elle même au sport pour que ça bouge ? ils n’ont pas des putains de conseillés ? des experts? des anciens pro? pour être encadré et renseigné ? c’est vraiment si amateur et simpliste que ça au gouvernement de France ?

    lamentable et terrifiant.

  4. tellement heureux que ça ne tombe pas dans les mains de la fédé de judo qui dégueule littéralement sur le mma depuis des années par peur de perdre leurs adhérents ( :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here